Orange Sport: Frédéric Thiriez s'interroge

April 2, 2009

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Frédéric Thiriez, est revenu jeudi sur l'affaire d'Orange, qui a dû suspendre la commercialisation de sa chaîne dédiée au sport, et s'est interrogé: "Veut-on que le foot français joue en 3e division européenne ?"

"Je vous laisse imaginer quelle aurait été la valeur des droits sans Orange" si Canal avait été seul à enchérir en février 2008 pour les droits de la L1 (période 2008-12), a dit M. Thiriez. La chaîne cryptée envisageait de ne payer que 400 millions d'euros, loin des 600 M EUR versés pour la période précédente (2005-08). Elle était alors en concurrence avec TPS, qu'elle a depuis absorbé.

Orange a suspendu la commercialisation d'Orange Sport, la chaîne qui détient les droit du match de L1 du samedi, après une décision de justice lui interdisant de subordonner l'abonnement à cette chaîne sportive à une souscription +triple play+ (télévision, téléphone et internet). Cette décision a été confirmée mardi par la cour d'appel de Paris.

"Je ne me bats pas pour Orange, mais pour la libre concurrence", a expliqué M. Thiriez, défendant un des acheteurs de droits de la L1. Orange paie 203 M EUR par saison, Canal+ 465 M EUR, jusqu'à 2012. Une audience cruciale est prévue le 30 avril pour juger l'affaire sur le fond.

M. Thiriez s'exprimait devant le ministère de l'Intérieur, où il a signé avec le ministre, Michèle Alliot-Marie, une charte d'organisation des matches de L1 sur le plan de la sécurité.